SPORTS

Mourad Aliev de Teagene revient des Jeux Olympiques de Tokyo

Murad Aliyev - le Théagene de Nice.

 
 
Comme nous l'avons dit, Theagene n'est pas le nom d'une personne, mais son titre. Dans les temps anciens, il était donné à la naissance à une personne pour qu'elle devienne le meilleur et profite à sa terre. Dans notre article sur le changement de nom du club, tous les Theagenes sont décrits.

TEAGENE le chef des Thébains, TEAGENE le grand prêtre, abolit le sacrifice humain. TEAGENE Niseysky, défenseur des pauvres, etc. Notre directeur et entraîneur de boxe Magomed dit qu'il aime TEAGENE Tassos, le champion olympique de boxe, de pancrace et de course à pied.
Et ainsi, TEAGEN de NIZZA est apparu, et notre premier olympien - Mourad Aliev
 
Il se trouve qu'après le changement de nom de la Légion en Théagène, les premières compétitions auxquelles le club participait furent les Jeux Olympiques en la personne de Mourad Aliev, qui faillit apporter une médaille à notre tirelire, devenant ainsi le seul médaillé de toute  équipe de la boxe de France.. Mais tout d'abord.
 
Mourad Aliev, un représentant du club niçois Théagène , pupille de l'entraîneur Magomed Askhapov, a été éliminé du tournoi olympique par un juge impie. La boxe amateur a longtemps été célèbre pour son arbitrage injuste. Qu'il suffise de rappeler la finale des Jeux olympiques de 1988 à Séoul, où le magnifique Roy Jones a poursuivi le Coréen Park Sihun pendant trois rounds et l'a battu sans pitié. Imaginez la surprise du public et du Coréen lui-même lorsque les juges l'ont déclaré vainqueur. Park Sihoon s'est excusé auprès de Roy Jones, admettant que les juges lui avaient donné la victoire. L'arbitre, levant la main vers l'athlète coréen, a dit à Jones : "Je ne peux pas croire qu'ils te fassent ça !" Plus tard, en 1996, le fait de corruption de juges a été prouvé. Dans le cas de notre Artur Beterbiev à Pékin-2008, ce fait n'était pas établi, mais toutes les circonstances parlent de sa présence. Son rival chinois Zhang Xiaoping a miraculeusement tenu trois rounds debout, mais cela a suffi aux juges pour lui donner la victoire.
 
Mourad Aliev a battu un boxeur du Tadjikistan lors du premier combat du tournoi olympique de Tokyo. En quart de finale, il a affronté Fraser Clark du Royaume-Uni. A noter que ces rivaux se connaissent bien. Lors de la Coupe du monde 2019, Clark a éliminé Aliev de la lutte pour les médailles. Deux ans plus tard, lors de la finale du tournoi de qualification olympique à Paris, Mourad prend une revanche convaincante. De plus, Mourad Aliev a dominé le combat contre Clark et à Tokyo. Mais, l'arbitre du ring était clairement intéressé par la victoire de l'Anglais. Ne trouvant rien à redire, il a, semble-t-il, décidé de s'accrocher aux coups de tête et a annoncé des avertissements à ce sujet. Au second tour, l'Anglais a subi une dissection et le juge, sans y réfléchir à deux fois, a disqualifié Aliev pour s'être cogné la tête. Bien que dans la vidéo de cet épisode, aucun coup de tête n'ait été observé. L'indignation de Mourad Aliev est tout à fait compréhensible. Il a déclaré au magazine Equipe : C'est un vrai vol. Vraiment la boxe olympique... Je suis innocent, mais condamné. J'étais déçu par la boxe olympique avant, mais maintenant je n'ai plus de mots. Le directeur de l'équipe française John Dovey dit : Le superviseur de l'AIBA nous a dit qu'il confirmait qu'il y avait eu une erreur de l'arbitre du ring. Ils ont revu le combat à deux reprises et n'ont vu aucune erreur de la part de Mourad. Mais, rien ne peut être fait. Selon les règles, la décision des juges n'est pas révisée. Au moment de l'arrêt du combat, Aliev était en tête des records des juges. Malheureusement, des juges sans scrupules lui ont volé la médaille olympique. L'entraîneur « Mago », qui, en raison de la pandémie, n'a pas pu se rendre au Japon avec sa pupille, était en contact permanent avec Mourad, le soutenant moralement. Remarquons les particularités de ce tournois  - seuls les entraîneurs des équipes nationales étaient autorisés à jouer. Il n'y avait pas de spectateurs non plus. Et les équipes nationales étaient isolées tout le temps du tournoi et ne pouvaient pas sortir en ville)
 
« Si à chaque coupure ils arrêtent le combat, pourquoi ont-ils enlevé ces casques ! Mago se lamente. Nous ajoutons que le médecin a permis de continuer ce combat, l'arbitre l'a arrêté.
 
 Avec le soutien du CON de France, la Fédération nationale de boxe a formellement contesté la décision et déposé une requête contre le CIO. Malheureusement, le litige a été perdu. Nous pensons que c'est pour ne pas faire de précédent, sinon le CIO sera contraint de reconsidérer de nombreuses décisions.
Magomed dit que Mourad est un champion pour lui, et fiere de lui, et il lui prépare une belle rencontre dès son arrivée. Bien que Mourad dise qu'il ne veut plus rester dans cette organisation sans scrupules, mais qu'il deviendra un professionnel, nous espérons qu'il reviendra quand même récupérer sa médaille en 2024 à Paris.
 Nous tenons à souligner que les premières compétitions de notre club après le changement de nom étaient les Jeux Olympiques. Mourad est devenu notre première Théagène, comme le grec ancien Théagène de Tassos - le champion olympique. Bien qu'il ne soit pas devenu le champion, nous sommes toujours en avance.
 Ici, nous ajoutons que notre boxeur Adam Askhapov est aussi notre espoir pour les jeux à Paris.
Le temps nous le dira.
 Enfin, regardez un juge entreprenant et sans charge.
 
Cet article a été écrit avec le soutien de WSPORT-SHATOY